Tout savoir sur les prothèses dentaires

Les dents pourries, cassées ou juste tombées, etc. doivent être remplacées. Votre dentiste vous recommande donc de placer des prothèses dentaires. En France, 11 millions de prothèses dentaires sont installées chaque année.

Une prothèse dentaire : c’est quoi d’abord ?

La prothèse dentaire est un appareil spécialement conçu pour remplacer les dents manquantes.

Les dents sont une partie très importante de notre apparence. Si nous perdons une dent, nous sentons-nous déjà découragés et incertains de nous-mêmes, mais que se passe-t-il si nous en perdons quelques-unes ?

Si la bouche reste sans dents, il y a un risque de malocclusion et d’autres averses diverses, et l’apparence va définitivement changer.

Pour éviter ces situations, vous devez vous rendre chez un prothésiste qui vous aidera à choisir la bonne prothèse pour chaque situation.

Pourquoi avoir recours à une prothèse dentaire ?

Recommandées par votre dentiste, les prothèses dentaires vous indemniseront pour la perte ou l’endommagement d’une ou plusieurs dents. Vous pouvez en perdre si les situations suivantes se produisent :

  • Mauvaise gestion de la pourriture,
  • Un accident dans lequel une ou plusieurs dents sont cassées ou cassées,
  • Maladie parodontale qui endommage les tissus de soutien des dents (gencives et os).

Les différents types de prothèse dentaire

Il existe de nombreux types de prothèses dentaires et il est difficile pour les gens ordinaires de les distinguer. Mais généralement, toutes les prothèses dentaires se divisent en deux catégories : prothèses fixes et prothèses amovibles.

Une dent fixe est une prothèse fixée dans le cabinet du dentiste et le patient ne l’enlèvera pas. Il est plus similaire aux dents naturelles et est exactement le même que les dents naturelles.

Les prothèses amovibles sont des prothèses qui sont retirées quotidiennement pour le nettoyage. Généralement, ces prothèses sont faites pour les personnes qui souhaitent faire pousser des dents rapidement, qui n’ont pas assez d’os pour insérer un implant, ou pour des raisons économiques.

Le remboursement des prothèses dentaires

L’indemnisation de la Sécurité sociale pour les prothèses dentaires figurant sur sa liste est très grave. Sa base de remboursement (BRSS) est très inférieure au prix du marché. Par exemple, le coût de la couronne est d’au moins 300 euros. La Sécurité sociale vous verse 70 % de 107,50 euros, soit 75,25 euros. C’est 224,75 euros de votre poche.

De plus, les dentistes fixent les honoraires qu’ils jugent appropriés en fonction des gestes posés. Par conséquent, le coût de l’inactivation dentaire, du nettoyage des dents, de l’extraction ou de l’implantation d’une dent ou d’une couronne sera différent. Votre estimation dentaire variera en fonction de votre zone géographique, du professionnel de la santé que vous consultez ou des matières premières utilisées pour fabriquer la prothèse.

A partir du 1er janvier 2021, les 50 autres prothèses fixes et amovibles (prothèses dentaires) seront intégralement remboursées dans des conditions sanitaires à 100%. Veuillez noter : Le reste des frais nuls s’applique uniquement si les frais du dentiste ne dépassent pas la limite d’autorisation. Ces plafonds coûtent 290 euros pour les couronnes métalliques, la zircone pour 440 euros, les céramiques pour 500 euros et les bridges en céramique pour 1 465 euros.

Depuis le 1er janvier 2020, tous les dentistes qui contractent (c’est-à-dire le service 1) doivent systématiquement faire référence à un plan de traitement « 100% sain » dans leurs devis. Cependant, ils ne sont pas obligés d’effectuer eux-mêmes ces actions. En d’autres termes, le devis peut inclure des prothèses qui répondent à la condition « 100% sain », mais pour en profiter, le patient peut avoir besoin de demander l’aide d’un autre dentiste du département 1.

Pour lui, les patients ne seront pas obligés de choisir un plan de traitement « 100% sain ». Dans ce cas, il sera remboursé selon la couverture prévue par sa complémentaire santé et se verra facturer des frais supplémentaires.

.